Important : Pour des raisons de confidentialité, de conservation, de sécurité (etc) je ne donnerais pas la localisation de cet endroit. Merci de votre compréhension.

Construit au début des années 30, ce complexe balnéaire était à l'origine composé d'une seule plage et de cabines. Dans les années 60, le site s'étoffa, avec notamment l'apparition de la piscine et son toboggan. Pouvant accueillir jusqu'à 3000 personnes, possédant un mini-golf et des terrains de tennis, le site ferma en 2003. Tout est encore (presque) en assez bon état, presque pas de tags, un mini-golf envahi par la végétation, des grenouilles dans la piscine, un toboggan miteux, que du bonheur. L'endroit n'étant pas facile d'accès, la visite y est très sereine.


Situé sur une île, le lieu est relativement protégé du vandalisme et de trop nombreuses visites. Lorsque j'y suis allé, j'ai emprunté la navette fluviale (un petit bateau) reliant l'île au rivage. En principe, il faut être propriétaire d'un bungalow pour pouvoir passer, mais le passeur ne me demanda rien. Une fois sur l'île, rien de compliqué, il suffit de marcher une bonne dizaine de minutes vers le nord et on tombe sur le site. Il faut croire que j'ai eu un gros coup de chance, car d'autres explorateurs m'ont souvent écrit pour me dire que le passeur ne les avait pas laissé passer… Dans ce cas-là, seule solution : le canot pneumatique.


Un soir alors que je glandais devant France 3, je suis tombé sur un documentaire intitulé «Eté 36, Les Premières Vacances Des Français». Quelle ne fut pas ma surprise de voir à un certain moment des images du Parc Aquatique datant des années 30 ! J'avais visité le lieu un mois auparavant, quel hasard de fou que de tomber sur ce documentaire (pris en cours de route) et apercevoir à un moment le lieu, en noir et blanc, avec des gens se baignant dedans...


Bien que l'image était floue et noir et blanc, quelle surprise de voir le site en bon état, avec de l'eau bien claire et des gens heureux d'être là. Des gens nombreux, ce qui permet d'imaginer le bruit sur place, comparé au silence de quand j'y étais allé… Ci-dessous, des captures d’écran du passage en question, ainsi que la vidéo qui bouge juste après (j’ai modifié le son car le commentateur donne la localisation de cet endroit et je tiens à ce que ce dernier reste confidentiel). C'est à partir de 00:15 que l'on voit des images de ce merveilleux endroit abandonné.




La piscine et le toboggan sont bien évidemment l'attraction principale du site. La rareté du lieu combiné au fait que nous sommes à priori les seuls sur place donne une réelle impression de liberté/puissance du même style que celle qu'on pouvait ressentir en visitant l'Usine Renault sur l'Ile Seguin : je suis sur cette ile, et les gens en face, sur la rive, ne peuvent pas m'atteindre. De plus, en mai, la piscine est remplie de grenouilles qui font un chant particulier plaisant : la nature reprends ses droits, et le fait entendre.



Des vues aeriennes ? C'est parti, et attention, il y en a un paquet. Ci-dessous, nous sommes en Aout 1923. Constat rapide : nulle trace de plage ou de complexe aquatique. (Certaines photos sont cliquables. Pour voir plus de détails, pensez à cliquer dessus.)



On passe directement à Avril 1957. Le grand bâtiment abritant les cabines est là, pareil en ce qui concerne les courts de tennis, le mini-golf, le bassin près du fleuve ainsi que l'embarcadère situé sur la rive en face. Le lieu a été construit dans les années 30 et c'est amusant de se dire qu'une fois construit presque rien n'a changé par la suite à part le nouveau toboggan (circulaire) que l'on verra un peu plus loin...

J'adore la vue aerienne ci-dessous, datant du 19 Janvier 1959. Elle correspond à un evenement marquant de cette année : la crue de la Seine de 1959, qui est à ce jour la plus grande/haute crue observée lors de la deuxième moitié du XXème siècle. Infos ici.

On distingue le toit du grand bâtiment abritant les cabines, et le mini-golf reste visible. Petit détail amusant : la chose grise que pointe la flèche est tout simplement le toboggan de l'époque (que l'on voit sur la capture ci-contre). Cerise sur le gâteau : il a neigé ! Cliquez sur l'image ci-dessous.

Ci-dessous, Mars 1960. Rien à signaler.

Ci-dessous, Novembre 1960. je vous recommande de cliquer sur la photo, la vue est assez magnifique, on voit plein de détails : la piscine, le toboggan, les cabines, le mini-golf, les courts de tennis, les péniches passant à coté du site... Magique.

Ci-dessous, Octobre 1962. On voit un peu mieux le toboggan.

Ci-dessous, une vue (crado) de Septembre 1965. C'est quoi ces points noirs à coté du bassin ? Des arbustes ? Des parasols pliés ?

Ci-dessous, Avril 1966. Les points noirs de la photo d'avant ressemblent ici à des petits monticules blancs. Etrange. Aucune idée de ce que ça peut bien être.

Ci-dessous, Avril 1970, mais pas d'indication du mois. Les petits points noirs que l'on voit dans le bassin sont-ils des gens se baignant ? Probablement.

Ci-dessous, Juillet 1987. Le toboggan circulaire est là ! Aquaboulevard ayant été lancé 1986 et innauguré en 1989, j'imagine que le toboggan a sûrement été installé en 1986 ou 1987. On remarque bien les serviettes au bord de la piscine.

Ci-dessous, une image de Michel Delpech se promenant à coté du site, en 1992. Image aperçue furtivement par hasard dans le Soir 3 du Samedi 2 Janvier 2016.



Ci-dessous, Juillet 1994, sept ans plus tard, et en couleur. Bien que d'assez mauvaise qualité, j'aime beaucoup cette image car on imagine bien la vie du site en voyant la traînée du bâteau servant à faire la navette entre les deux rives. Beaucoup de serviettes sont disposées autour de la piscine, le site est de toute évidence en pleine haute saison et semble très vivant.

Ci-dessous, Juillet 1999. Même topo que pour la photo ci-dessus.

Ci-dessous, Septembre 1999. La saison se termine tranquillement.

Ci-dessous, Juillet 2002. Le site est bien actif.

Ci-dessous, Juin 2003. Le site vient de fermer et le constat est assez effrayant : personne. Le beau temps est là, la temperature également, mais pas une serviette, pas un baigneur, rien. Se promener sur le site à cette époque devait être étrange.

Ci-dessous, Aout 2005. Première chose qui saute aux yeux : la piscine. Le cyan a laissé la place à un vert de la même couleur que le fleuve. Le site n'est de toute évidence plus du tout entretenu : la vegetation peut entrer en scène.

Ci-dessous, Juillet 2006. Vous avez vu comme la vegetation est en train de bouffer les courts de tennis ? Le mini-golf est devenu un labyrinthe. Des péniches sont amarrées en bas de l'image. Pourquoi ? Aucune idée. Peut-être pour récuperer ce qui peut être récuperable ? Elles semblent également en mauvais état. Abandonnées ?

Ci-dessous, octobre 2007. La piscine est bien plus sombre que le fleuve alors qu'elle est bien moins profonde. Les nombreuses plantes et herbes y poussant y sont peut-être pour quelque chose. Plus bas, le site se dégrade toujours autant. Le balet des péniches continue, avec une nouvelle péniche amarrée en bas à gauche et deux autres stationnées en bas à droite de l'image.

Ci-dessous, Decembre 2008.

Ci-dessous, une autre photo datant de Decembre 2008, et magnifique. Cliquez dessus, elle en vaut la peine. Vegetation poussant partout, piscine devenue une vrai marécage, pelouse en friche, bâtiment en décomposition, mini-golf quasi-invisible, courts de tennis complètement impraticables... Le petit détail qui tue : un petit canot est amarré : des gens venus photographier le site ? Peut-être bien.

Ci-dessous, Juin 2010. Un mois avant que Google ne fasse cette photo, je me promenais sur le site et faisait les photos que vous avez pu voir en début de page.

Enfin, nous voilà à Décembre 2011. Chose étonnante, le demi-cercle proche du bassin semble avoir été défriché. Pourquoi ? Aucune idée. C'est tout pour les photos aeriennes, en attendant que Google prenne une photo de meilleure qualité en 2015 ou 2016...

Décembre 2016 : Le Collectif Mainstenant a débuté une sorte de chantier de réhabilitation plutôt intéressant. Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo.













Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus
Partager sur Twitter