Important : Pour des raisons de confidentialité, de conservation, de sécurité (etc) je ne donnerais pas la localisation de cet endroit. Merci de votre compréhension.

Automne 2015. Cela faisait bien un mois que j’attendais de revenir faire un tour au Domaine des III Colonnes. Un mois à patienter, le temps que quand on y aille le site soit bien coloré par l’automne. Et ce ne fut pas une déception. Le site, d’ordinaire très beau, est sublime à cette époque de l’année. Coup de chance, la Mairie avait fait couper tous les arbustes poussant autour du grand manoir. Je n’ai aucune idée de la date où ils font ça (est-ce tous les mois à une date fixe ?) et j'espérais que le site serait assez dégagé pour pouvoir capturer la beauté automnale du lieu. Ce fut le cas. (Cliquez sur les photos pour les agrandir.)



Le grand manoir est toujours aussi majestueux, beau et mysterieux. L’architecture d’inspiration normande/anglaise est merveilleuse. Le plan est étrange, pas symétrique comme on peut le voir dans d’autres manoirs franco-français. Partout où le regard se pose, on voit des choses différentes : toitures à inclinaisons variées, jolies cheminées, cloitre, fenêtres de tailles différentes… Un vrai régal.



Le cloitre est toujours aussi beau bien que malheureusement dévasté. La toiture et les voutes donnent de grands signes de faiblesse, le tout s’effondre petit à petit. Cette partie du site est particulièrement belle en hiver.





Nous faisons le tour du manoir en direction du lac, car c’est pour ça que nous sommes venus, et plus précisément, l’île située sur ce lac. Nous passons sous de jolies feuilles oranges, contrastant de façon bien cool avec l’herbe.



Nous arrivons alors au lac. Petit résumé de la situation : ce lac est situé à environ cent cinquante mètres du manoir. Depuis le manoir, la vue devait être très jolie il y a une centaine d’années (période de construction du manoir). Aujourd’hui, on a un peu de peine à voir le lac à cause de tous les arbustes poussant autour de ce dernier.

Le lac fait à peu près cinq cent mètres de long ; en faire le tour prends un peu de temps. Comme on peut le voir sur la photo satellite ci-dessous, l’île sur laquelle sont situées les trois colonnes (qui ont fait que j’ai appelé ce site "Domaine des III Colonnes") n’est pas pile au milieu du lac. Elle est très proche de la rive nord. A cet endroit, la distance rive/île est d’à peu près une dizaine de mètres. Le manoir est à gauche, et les petits points blancs sont évidemment les colonnes.



Je me suis toujours dit qu’il fallait absolument amener un bateau gonflable ici un jour et aller voir ces colonnes. Lors de ma première visite en été 2011 (photo ci-dessous) j’avais du les prendre en photo de loin pour les voir, les colonnes étant presque invisibles depuis la rive à cause des arbustes.



Lors de ma visite en hiver 2013, on pouvait bien les voir, le gris du béton contrastant pas mal avec la blancheur immaculée de la neige tombée quelques jours plus tôt.



Nous sommes en automne et les arbres semblent assez dénudés pour pouvoir prendre en photo les colonnes. Mais cette fois-ci pas de la rive, non, cette fois-ci depuis l’île elle-même, grâce à un bateau gonflable que m’a vendu Zeiurbex. En chemin, nous apercevons des pêcheurs situés sur la rive opposée. Vu que nous passons loin d’eux, on ne les dérangera pas dans leur activité, tout va bien. Quelques arbres effondrés donnent un caractère sympa au lieu.





Une fois arrivés au point le plus proche pour traverser, nous constatons qu’il y a énormément de vase à ce point du lac, on voit le fond sous les feuilles. La traversée sera un peu moins rapide que prévue, il faudra plonger les rames dans la vase et pousser à la force de ses bras...



Une fois le bateau gonflé, je traverse le premier. Le bateau est relié à la rive via une corde qui permettra aux autres de tirer le bateau vers eux, et traverser à leur tour. La traversée est fastidieuse, la vase est une vraie plaie, et surtout, elle pue atrocement, n’ayant à priori pas été retournée depuis une éternité. Les rames se plantant à au moins vingt centimètres dedans, des bulles bien puantes remontent à la surface.

Lors de ce passage, je me dis qu’il aurait été plus pratique de partir depuis un point où l'eau est plus profonde (de l’autre coté, là où sont situés les pecheurs), la traversée aurait été plus rapide, mais notre corde n’étant pas assez longue, une seule personne aurait pu y aller, puis revenir pour passer le bateau à quelqu'un d'autre… Du coup, tant pis, nous passons par ce coin vaseux, mais au moins Yxelle et Antoine pourront également voir les colonnes. Ci-dessous une photo faite par Carlos.



Le débarquement est terminé. Je me trouve sur l’île en compagnie d’Yxelle et Antoine tandis qu’Iloé et Carlos restent sur la rive. Il est temps d’explorer ! Ayant débarqué à la pointe Est de l’île, nous marchons jusqu’à la pointe Ouest en direction de ces fameuses colonnes que je vais enfin pouvoir voir de très près. Après quelques secondes de marche (le lieu est vraiment petit), surprise : une statue ! Une fantastique surprise…



La statue attendra, je me dirige direct vers les colonnes qui sont juste à deux ou trois mètres. Ca fait bizarre de les voir de si près. Je constate avec joie qu’il y en a bien trois. Quand j’avais inventé le nom «Domaine des III Colonnes» je me disais «Je vais avoir l’air bien bête si un jour je vais sur l’île et qu’il y a en fait quatre colonnes, ou cinq, faudra tout renommer…» Résultat sur place : c’est bien trois colonnes, ouf, tout va bien. Il y a bien deux autres colonnes, mais elles font trente centimètres de haut, rien de grave.



La première des trois colonnes est très jolie. Quand on la regarde on voit le manoir au loin. La vue est sympathique, mais je trouve quand même étrange d’avoir construit cette île si loin du manoir. Il faut vraiment regarder loin pour le voir. C’est un peu trop loin non ? Même sans les arbres, le manoir est tout petit...





Les deux autres colonnes sont juste sur la droite, et sont reliées entre elles à leur sommet par une barre métallique. Comme pour la première colonne, la décoration est réussie. On grille évidemment que c’est du béton, du faux, un peu comme aux Buttes Chaumont, mais ça va, c’est plutôt poétique et agréable, malgré tous les arbustes poussant sur place.

Plusieurs cartes postales anciennes montrent le lieu lors de sa construction : à peine quatre ou cinq arbres sur toute l’île, du gazon, le grand banc circulaire en béton est bien visible… Il est amusant (et romantique sans que ce soit cul-cul) de constater que cette fausse ruine soit devenue cent plus tard une vraie ruine.





A présent, la statue, située juste derrière le banc circulaire. C’est vraiment la belle surprise, la chose à laquelle je ne m’attendais pas. Sur des cartes postales anciennes, on voit bien une statue. Je pensais que cent ans plus tard elle aurait disparu, ou serait détruite, vandalisée, comme celle dont il ne reste presque plus rien dans le cloitre du manoir. Ici, non, elle est encore debout.

Le temps a bien sûr fait son ouvrage : le béton s’est détaché par endroits, laissant apparaitre la structure métallique à l’interieur, mais l’ensemble a encore énormément de charme. La nymphe regarde le banc d’un air un peu absent mais serein. Son visage semble sur le point de partir en miette. Je suis heureux de pouvoir documenter ce beau visage avant qu’il ne se décroche.





Une chose m’intrigue cependant : sur les cartes postales anciennes, prises à priori à l’époque de la construction du manoir, en 1912), la statue n’est pas la même. La statue des cartes postales porte une toge. Ici, la nymphe est entièrement nue. Qu’est-il advenu de l’autre statue ? Ce qui reste de la statue du cloitre semble porter une toge, mais c’est une statue creuse… Est-ce la même qui aurait été déplacée de l'île vers le cloitre ? Un petit mystère (qui ne sera probablement jamais résolu) vient de naitre.





Lors des Journées du Patrimoine du 18 Septembre 2016 j'ai appris que cette statue était une reproduction de la "Baigneuse Falconet", sculptée en 1758, ci-dessous.



Ci-dessous, petit photo souvenir avec Yxelle et Antoine.



Ci-dessous des cartes postales anciennes probablement prises en 1912 ou après, date de construction du manoir. On voit bien que ce n'est pas la même statue.







La visite de cette fameuse île se termine alors. J'ai bien documenté les colonnes, la statue... La seule chose à faire à présent : partir. Oui, sauf que, c'est quand même cool de se promener en bateau. C'est la première fois que j'utilise un bateau lors d'une visite, et c'est franchement agréable. Alors pourquoi ne pas aller là où sont les pêcheurs et s'amuser à pagayer au milieu du lac le temps de quelque photos souvenirs ?

Nous faisons le tour du lac et arrivons près des pécheurs. Après un petit pique-nique (eux de leur coté, nous du notre), ils s'en vont... Le spot est désormais entièrement à nous, on peut faire nos photos tranquillement. Ci-dessous, la vue sur le lac, avec au fond, l'île (qu'on ne distingue pas trop). Le grand sapin rouge indique l'endroit où l'on trouve les colonnes. C'est marrant que le repère soit aussi marqué.



L'eau étant bien profonde à cet endroit (il y a très vite plus d'un mètre d'eau) il n'y a qu'à donner un petit coup de rame et hop, on glisse sur l'eau jusqu'au milieu de l'étang. Sensation de liberté suprême mêlée au plaisir de visiter un spot magnifique... Pour ce petit tour en bateau, pas de corde, je me déplace librement le temps d'arriver à une distance égale de l'île et de l'embarcadère. Mes camarades explorateurs font des photos de moi histoire de garder de beaux souvenirs de cette sortie. Ci-dessous une photo faite par Carlos.



Prenant un peu la confiance, je sors mon téléphone portable et fait une photo depuis le bateau. Puis je le range rapidement, ayant toujours un peu peur que le bateau prenne l'eau, que je tombe dans le lac, que mon portable sorte de ma poche etc. Ci-dessous, la photo faite à ce moment-là. En face de moi, le sapin rouge indiquant la position des colonnes.



Ci-dessous, trois autres photos faites par Carlos.


Ci-dessous, un petit montage maison d'après une photo d'Iloe.



Enfin, j'avais prévu de faire une petite vidéo d'ambiance du lieu. C'est ce que vous pouvez voir en regardant la vidéo ci-dessous. L'extrait musical vient du Koln Concert de Keith Jarrett. Au cas où la vidéo serait retirée pour des questions de droits musicaux, cliquez ici pour la télécharger, vous pourrez ainsi la regarder tranquillement chez vous.

Ci-dessous des photos faites en Decembre 2016. On remarque un petit poinçon au niveau du socle de la statue. Comme un carré ou une sorte de "D" majuscule.







Si vous êtes arrivés sur cette page sans connaitre le Domaine des III Colonnes, je vous invite à cliquer ici pour découvrir ce magnifique lieu tristement abandonné.



Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus
Partager sur Twitter