J'ai du connaitre cette maison vers 1994, alors que je me promenais avec un ami à la recherche d'un peu d'aventure. Je me souviens que nous avons exploré cette maison avant d'en être chassés par un type marchant assez vite vers nous le long du chemin en pente menant à la maison. J'ai fait une bd de cette aventure, que vous pouvez lire en cliquant ici ou sur l'image ci-dessous.



La seconde fois que je vins visiter cette maison ce fut assez rapidement avec des amis, le temps de nous diriger vers un autre lieu bien plus intéressant (et flippant) situé juste à coté. Ce jour-là, le 27 Juin 2000, je fis une très courte vidéo, ci-dessous :



Deux autres visites eurent lieu, le 14 Avril 2002 puis le 28 Mars 2004. L'occasion de voir à nouveau ce que devenait cette maison, de plus en plus dégradée, tombant encore plus en ruine qu'elle ne tombait déjà en ruine lors de ma toute première visite. Ci-dessous les photos de 2002.

.

































Ci-dessous les photos de 2004 :






























Je me souviens être également revenu en 2010 un jour qu'il avait pas mal neigé, histoire de voir s'il y avait de jolies photos à faire. Peine perdue, la maison était squattée par une famille de plus de dix personnes. Le temps de discuter avec eux, je me suis dirigé vers un autre lieu. En 2013, je suis revenu visiter un lieu situé à coté (encore un) et j'ai pu constater cette fois que la maison avait été démolie.



















On a tous connu des petites maisons abandonnées de ce genre. Pas spectaculaires, mais auxquelles on est attaché sentimentalement. Dans mon cas, j'avais un lien assez fort avec cette maison, et je suis du coup très heureux d'avoir pu la documenter avec toutes ces photos car je sais que je ne suis pas le seul à l'avoir visité. La première chose que je me suis dit en visitant cette maison, c'est pourquoi avoir construit une maison aussi paumée, en bordure de l'autoroute ? Je me disais «Bon, pourquoi pas après tout…» Jusqu'à ce que je regarder des photos aériennes et que je me rende compte qu'avant la construction de l'autoroute, les choses étaient différentes… On commence avec une vue de 1933 où nous constatons une chose extrêmement banale mais à laquelle je n'avais pas pensé : à l'époque, l'autoroute n'existait tout simplement pas ! La maison était alors située le long d'un chemin menant à la ville, située à l'ouest. Ci-dessous, la vue de 1933, avec en orange l'emplacement actuel de l'autoroute.



Ci-dessous, une vue de 1950 (plus éloignée) permettant de mieux se rendre compte de l'emplacement de la maison. Même si l'autoroute n'existait pas à cette époque, la maison était tout de même un peu en dehors de la ville.



Ci-dessous une vue de 1951, où l'on peut voir que le champ situé à gauche n'est pas super bien entretenu. Est-ce car la parcelle a été rachetée par la société allant construire l'autoroute ?

Ci-dessous, nous voilà en 1958. Le chantier de l'autoroute est déjà bien commencé, et on note un détail intéressant : la maison est toujours reliée à la ville via un pont. La construction de l'autoroute ayant démarré en 1953, on peut supposer que ce pont est là depuis plus ou moins 5 ans. Si la maison est toujours reliée à la ville, on peut quand même imaginer que les habitants de la maison se soient sentis mis à l'écart.

Ci-dessous, une vue de 1963. A cette époque, l'autoroute est en activité depuis 3 ans. Comparé à la photo d'avant, où l'autoroute n'était alors qu'une coupure «silencieuse», ici on voit circuler des voitures, ce qui amène une nouvelle nuisance : le bruit !

Ci-dessous, nous voilà en 1972. On voit bien un chemin de terre assez large longeant l'autoroute, et passant à coté de la maison : il s'agit d'une route temporaire permettant à des camions de passer. Quels sont ces camions ? Des véhicules liés à la construction de l'Aéroport d'Orly : les gravats furent tous déversés non loin de la petite bicoque, à coté d'une forêt. Le bruit de l'autoroute était déjà pénible, le va et vient des camions s'y est ajouté pendant quelques années, et ce n'est pas tout : le pont reliant la ville a disparu ! Etait-ce dès le début un pont temporaire ? Aucune idée, toujours est-il que même si la maison était reliée à la ville via un autre pont situé 300 mètres au nord, son isolement sonore et social fut brutal.

Ci-dessous, 1976. La piste des camions a disparu mais on voit encore son tracé, sur lequel ont été plantés quelques arbres, probablement pour cacher la vue de l'autoroute aux habitants, et peut-être atténuer le bruit. Mesure tout juste symbolique, le trafic n'allant qu'en augmentant.

Ci-dessus, des vues aériennes datant de 1978, 1983 et 1987. La maison est-elle encore habitée à cette époque ? Difficile à dire.







Ci-dessous, une vue datée de 1990 où l'on peut voir qu'un bâtiment technique est apparu durant les trois dernières années. Les arbres «protégeant» la maison de l'autoroute ont bien poussé, créant une réelle barrière efficace d'un point de vue visuel, mais n'empêchant pas du tout le bruit…

Ci-dessous, deux vues : 1992 et 1998. La vue de 1998 montre que le toit a brûlé, on voit bien les pièces de la maison sans toiture. Une vue Google Earth montre le toit encore là en 1996. On peut imaginer que l'incendie a eu lieu entre ces deux années. Incendie accidentel ? Volontaire ? Aucune idée, mais un chose est claire : la maison est à l'abandon dès 1998. Petit détail : une piste de permis moto est construite juste à coté de la maison entre 1996 et 1998.



Enfin, ci-dessous, des vues de 1999, 2004, 2011, 2014, et 2016, montrant la lente décrépitude de la maison, qui finit par ne plus être qu'un champ de ruines.











.

Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus
Partager sur Twitter