Au beau milieu de la si jolie ville de Fresnes se dressait une noble bâtisse, toute ronde, fière et majestueuse dans le soleil couchant. Ce bâtiment était laissé à l'abandon en 1999 et nous y fimes quelques expéditions, camescope à la main. Un bâtiment entier rien qu’à nous, des talkie walkies, deux équipes, et une exploration sublime, avec en bonus, la nuit, les reflets des lampadaires à l’intérieur qui faisaient penser qu’il y avait quelqu’un d’autre que nous à l’intérieur des lieux. Pour vous faire une idée de la forme du machin, c’est simple, ouvrez une boite d’ananas en tranches, et voilà. Des formes aérodynamiques, une bonne prise au vent, il était parfait ce bâtiment !

Niveau histoire, le lieu était situé à Fresnes, plus exactement à l'angle de la Rue de Verdun et du Boulevard Pasteur. La Fondation de Recherche en Hormonologie fut créée en 1960 et dépendait de l'Association pour le Développement de l'Hygiène Maternelle et Infantile. Durant ces années, les locaux situés à Paris furent jugés trop petits, et le fameux bâtiment fut donc construit à cet effet en 1969 par l'architecte Charles Thomas (le même architecte que pour la Résidence du Clos-la-Garenne et celle de la Peupleraie - également situés à Fresnes).

"Laboratoires, bureaux de médecins, salles de documentation, de secrétariat, de consultation, studios pour les stagiaires et appartements pour les professeurs étrangers, amphithéâtre de 144 places, salles de congrès et espaces de restauration aidèrent les scientifiques dans leurs recherches sur les stéroïdes, les hormones hypophysaires et l'analyse de l 'activité des ovaires, des testicules, de la thyroïde, du placenta... Ce centre comportait également une maternité de 54 lits et une clinique de 50 lits destinés aux malades venant consulter la Fondation. Ce centre fut au cœur d'une grande activité dans les années 90. Par la suite, l'amélioration et la généralisation des techniques modernes qu'il fut le premier à employer, lui furent fatales." Texte d'Etienne Boin (Source) Ci-dessous trois photos aeriennes : 1967, 1992 et 1998.










.
Puis vint le temps des bulldozers...






Ci-dessous deux photos. Sur la première photo, il y a une Ford Taunus MK4 bleue. Elle est sortie en 1976, donc la photo doit dater de la fin des années 70. (Merci Akanico !)


Le dernier épisode de "Un Feutre dans ma Limonade" se passe là-bas. Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous pour lire tout ça.


.





.
Partager sur Facebook
Partager sur Google Plus
Partager sur Twitter